Avertir le modérateur

07/04/2008

Têtes de séries

507b30f968e24552c57aafa569d73ed4.jpgLa grève des scénaristes américains est terminée et c’est une très bonne nouvelle pour tout le monde. Certaines séries récentes vont du coup, passer à la trappe. Heureusement, les meilleures restent et parmi ces « perles » de la télévision, quatre têtes à retenir.




563bb31c2feb301596f2c37be62620a1.jpgZachary Levi dans Chuck
Zachary est un peu comme son personnage de la série NBC, Chuck : un looser. Dans la série, il joue Chuck Bartowski, un réparateur d’ordis chez Confo (enfin, version US), brillant mais geek à mort, qui se retrouve avec toutes les informations secrètes du FBI dans le cerveau. Bon, dis comme ça, on n’y croit guère, mais la série est plutôt réussie et complètement addictive. Dans la vie, c’est pareil, Zachary a eu son moment de gloire tardivement. Après une enfance à la campagne, il part vivre à Los Angeles et enchaîne les prestations dans des pièces pourries comme Grease ou Oliver. C’est finalement en jouant Jésus qu’il se fait connaître (si c’est pas un signe du destin, ça) et décroche des seconds rôles dans des sitcoms et téléfilms. Maintenant, Zachary est une star outre Atlantique car Chuck fait un vrai carton, et les producteurs ont signé pour une seconde saison, la première s’étant arrêtée à une dizaine d’épisodes. Côté grand écran, il a joué dans Spiral, dont la date de sortie en France n’est pas encore connue : un film d’Adam Greene sur un vendeur de téléphones neuneu.



7a77a8d416872a5e1a709a6ec8b5992e.jpgLee Pace dans Pushing Daisies
Lee Pace, ne ressemble heureusement pas à son personnage dans Pushing Daisies. Version fictive, il joue Ned, un jeune pâtissier qui réanime les morts en les touchant, et les tue à un second contact. Enorme souci : il réveille son amour d’enfance et ne peut donc plus l’effleurer, ceci entraînant une tension sexuelle incroyable, véritable raison du succès de la série sur ABC. Version réelle, Lee Pace a grandit en Arabie Saoudite avant de rentrer aux States et d’intégrer Julliard, la classe. Après les classiques du théâtre, étape visiblement obligatoire, il apparaît dans Soldier’s Girl, en 2003, un téléfilm pour lequel il obtient une nomination aux Golden Globes. Son autre fait de gloire est Raisons d’état de De Niro, avec la Jolie et le Damon.


da50ca9c4f129e68fafd076c08f6a837.jpgJohnny Galecki dans The Big Bang Theory.
Est-il possible de faire une carrière d’acteur aux Etats-Unis en étant terriblement moche? Oui, il suffit de regarder l’acteur de la nouvelle série de CBS, The Big Bang Theory. L’histoire est simple, un mélange de Friends et de Code Lisa (mais si, rappelez vous, la série à l’ancienne avec un petit brun, un grand blond à tête de con, et un frère militaire sadique). Bref, deux surdoués au capital social proche du néant ont comme nouvelle voisine, une bombasse qui va peu à peu leur apprendre à être « cools ». Enfin, espérons que la série dure longtemps, car il y a du boulot, et surtout parce que c’est vraiment très drôle. Pour l’instant huit épisodes sont à voir, mais une seconde saison va être produite. Né en Belgique, de parents américains, Johnny Galecki, malgré ce lourd héritage patronymique s’est vite fait connaître : Roseanne, I know what you did last summer, The opposite of sex, Bean, My name is earl…Maintenant il est Leonard Hofstadter dans TBBT. Me demande si je ne préférais pas Johnny.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu