Avertir le modérateur

31/03/2008

Micky Green: ça suffit!

1d4c7ad3066603b73eebf9aa34045438.jpgAu début, c'est vrai, on aimait bien. Maintenant, on en a un peu ras la casquette des "Oh" des "Ah" et surtout du white tee-shirt. Pourquoi? explication avec cet article, écrit par mes soins, paru sur Obstyles en Septembre 2007.


 

Quai de Valmy, 20h30, une horde de branchouilles, les filles chaussées de K.Jacques (et elles ont raison, car les talons dans les pavés c’est super lourd), les garçons slimés à fond et frangés comme il faut, se ruent au Point Ephémère, pour le concert de « La » star du moment : Micky Green.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore (soit environ 99% de la population française), Micky est une sorte de néo-Blondie, peroxydée à mort, posant sur la pochette de son album avec un top à pois fluorescent et un joli collier à cœur. Alors que le bar est pris d’assaut et que Victoria Tibblin, première partie (de qualité) donne tout ce qu’elle a, les journalistes et les quelques fans de Micky trépignent au point que, Victoria, gênée, leur demande de sortir.

 

Arrive alors Micky. Il faut d’abord rappeler que l’album est sensass. 14 chansons, portées par la voix de l’artiste, un son groovy, des sonorités folk, et un côté laid back qu’on adore. La nana a l’air génialissime aussi. Une gueule d’ange, un look girly, un petit côté ni pute ni soumise, et en même temps des franches envies de mec, puisqu’elle avoue elle-même se mater régulièrement les pornos de Snoop Dog.

 

Look du soir : salopette bermuda en jean, débardeur blanc, salomés dorés et casquette de la marine, genre Capitaine Stubing est dans la place. Micky s’empare de sa gratte et là miracle : une Hello Kitty, rose fluo avec customisation en strass. Jusque là, on adore, on approuve, mieux on bénit. Cette fille est tout ce qui nous faut : on n’attendait qu’elle.b0d2ef58ab38ed94e5a6264eccd84ec5.jpg

 

Mais voilà, Micky sur scène, c’est une autre histoire. Elle a certes une belle voix, les chansons sont toujours pas mal, mais la pauvre fille nous fait trois notes sur sa somptueuse guitare et gratifie ses fans en délire de pauvres ricanement stupides. A ses admirateurs criant des « Michaela I love you » (son nom au complet), la belle blonde répond par des gloussements de pintade. Déception.

 

Elle enchaîne ses morceaux, évidemment plus pauvres que sur l’album car Micky a vraiment du mal en live, en 45 minutes (pour 12 titres il fallait le faire, même Flash Gordon a trouvé ça rapide). Entre la timidité et la défonce, on hésite encore. La fille est mignonne, le style cool, mais visiblement la présence sur scène reste un problème.652b09c96852164ffcbbd00ed9831edd.jpg

15:15 Publié dans MUSIQUE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : micky green

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu